"J'y suis allée beaucoup, parfois longtemps, un an passé comme un éclair, parfois quelques semaines à peine. "How many times in India ? Question rituelle des Indiens. Combien de fois, je ne sais pas, je ne sais plus. Je sais juste que je suis addict, quelque temps sans Inde et elle me manque, j'ai besoin de son immensité, toujours différente et toujours indienne, j'ai besoin des parenthèses de plénitude extrême qu'elle seule sait offrir, et aussi, encore plus peut-être, de cette incompréhension permanente où elle m'envoie. L'Inde est si photogénique que je pourrais en faire un livre rien qu'en tentant de la montrer. Et pourtant le plus marquant, c'est la façon dont elle vous prend par les sens, l'oeil bien sûr, les saris, les temples, les paysages de folie du Laddakh, la grâce des femmes, mais aussi le nez, les offrandes dans les temples, encens, coco, roses, les fleurs dans les cheveux des femmes d'inde du sud, les odeurs qui s'entrechoquent dans les marchés, fleurs, fruits, légumes, bouse de vaches sacrées, immondices divers sans prétexte sacré. L'Inde chatouille et détruit tout à tour les oreilles dans un brouhaha qui jamais ne cesse, cris d'enfants, musique des temples ou refrains de bollywood crachotés par les boutiques ouvertes sur la rue, klaxons. Le goût, idli, tandoori, lassi. Le toucher du soleil sur la peau, du brahmane qui d'un doigt vous pose la tikka sur le front à l'netrée du temple. et le coeur surtout, frémissement de chaque instant."

tumblr_nlqxwp1yyZ1un5n5xo1_500